Présentation de l'IREM

La KEYBOARD CLASS – IREM porte un véritable projet pédagogique et économique collaboratif au sein d’un équipement d’intérêt collectif.

Créer une coopérative n’est pas un acte anodin. C’est la volonté affirmée de créer un collectif solidaire, de faire le choix d’un modèle économique plaçant l’homme au cœur de l’entreprise et de ses projets.
Le passage de notre structure en SCIC (Société Coopérative d’Intérêt Collectif) répond à cette ambition. En proposant des conditions optimales d’apprentissage et de professionnalisation pour les élèves et stagiaires de l’école, l’objectif est de conforter la dynamique créative de chacun et de créer un écosystème productif au service de l’emploi culturel. En effet, école de musique et centre de formation professionnelle, l’IREM encourage et facilite le travail collaboratif.

De nombreux professionnels ont rejoint notre coopérative qui compte maintenant un peu moins de 70 sociétaires dont une vingtaine d’amateurs ou parents d’élèves, mais aussi des professeurs, des partenaires économiques et institutionnels.
Devenir sociétaire c’est soutenir ce projet, économique, social et solidaire, culturel et humain ; apporter votre contribution à ce lieux de partage, de vie, cet espace de liberté.

Renseignements et contacts

Nos infrastructures

Equipé des derniers logiciels et technologies numériques, espace décliné « online et offline », le MAKI est d’abord un outil d’auto-formation pour les stagiaires de la formation professionnelle, mais aussi le lieu d’une intelligence collective où ils croiseront des créatifs en résidence, engagés dans un projet entrepreneurial ou artistique de création ou de développement, partageant leurs savoirs et réseaux et s’invitant mutuellement à des productions communes. L’ambition pour tous est de réussir un espace marqué par l’éclectisme de ses propositions et la pluralité de ses acteurs autour des mêmes valeurs créatives.

La principale innovation de ce projet réside dans l’opportunité qui sera offerte aux stagiaires en cours de formation professionnelle d’échanger avec le monde professionnel dans un espace situé au sein de l’école et mis à leur disposition. Cet outil permettra également d’accroître l’autonomie des stagiaires, de promouvoir l’auto-formation et de leur permettre de développer des projets personnels extra-scolaires.

Les élèves en formation à l’IREM profitent d’une véritable salle de concert afin de mettre en application et en pratique l’ensemble des connaissances acquises au cours de leur cursus et d’être au mieux préparés au travail scénique.

Cette salle est également utilisée pour le spectacle de fin d’année de l’école afin de présenter le travail des élèves loisir, petits et grands.

Voir les photos de l’édition 2013

En plus de son apport pédagogique cette salle est un véritable lieu culturel Bordelais.

Retrouvez la programmation sur :
lebootleg.com

Les salles de cours à disposition dans nos locaux

  • 2 studios d’enregistrement
  • 1 studio de production audio
  • 1 studio de mixage et mastering
  • 1 salle de chant
  • 1 salle de piano
  • 1 salle de batterie
  • 2 salles de guitare et basse
  • 1 salle d’éveil musical
  • 1 salle d’informatique
  • 2 salles de répétition
Nos partenaires

L’IREM s’inscrit dans diverses initiatives portées ou soutenues par les collectivités territoriales tel le programme d’accompagnement et de stabilisation des parcours professionnels de musiciens mené avec le CREDER, le Studio des Variétés et le Conseil Général.

L’IREM est aussi partenaire du Pôle d’enseignement supérieur d’Aquitaine et accueille les classes préparatoires aux Diplôme d’État (D.E.) Jazz et Musiques Actuelles. Des formations courtes à destination des professionnels sont également conventionnées par l’Afdas.

A travers la convention des résidences sociales Paulo Feire, l’IREM et Emmaüs pourront proposer dès 2013 une prise en charge partielle des frais de scolarité et un hébergement des stagiaires en situation de précarité. Par ailleurs la Fondation Abbé Pierre a convié l’IREM à travailler sur ses projets culturels à destination de l’habitant.

Parallèlement l’IREM concourt, auprès de la mission « urbanité et culture » de la Communauté Urbaine de Bordeaux, à penser de nouvelles collaborations et mutualisations avec tous les représentants de l’enseignement musical de l’agglomération, et suit l’évolution du schéma orientation de développement des lieux de musiques actuelles (Solima). Par ailleurs, une concertation est lancée avec les principaux acteurs aquitains (labels, tourneurs…) pour la conception de nouveaux cursus de formation et modules autour du management et de la gestion économique et sociale dans le secteur musical.

Plus largement, des synergies seront multipliées avec l’ensemble des acteurs locaux des musiques actuelles pour stimuler la structuration d’une filière économique b o r d e l a i s e complète, de la formation à la diffusion en passant par la production, l’édition et les technologies de l’information et de la communication appliquées au secteur. Avec l’association « Allez les Filles », l’IREM est à l’initiative de la création de la fédération « Recherche et Action Culturelle » qui regroupe les acteurs indépendants de la scène bordelaise.

D’autres partenariats sont en cours d’élaboration avec l’Ensemble Orchestral de Bordeaux dont la présidence est assurée par le directeur de l’IREM.