Informations Financements

Plusieurs organismes peuvent apporter leur soutien pour le financement de votre formation. Vous trouverez ci-dessous les principales caractéristiques et conditions d’éligibilités permettant l’accès à ces aides.

Attention : ces informations vous sont données à titre indicatif et n’engagent ni l’IREM, ni les organismes cités. Seuls ces derniers pourront vous apporter une réponse adaptée à votre situation.

Le fond d'aide aux jeunes :

Le Fonds d’Aide aux Jeunes (FAJ) est un dispositif national destiné à favoriser une démarche d’insertion sociale et professionnelle des jeunes, à les responsabiliser et à les aider à acquérir une autonomie sociale. Le public visé par le dispositif Fonds d’Aide aux Jeunes est les jeunes de 18 à 25 ans révolus

Organisme à contacter : Mission locale

Le chèque qualification :

Cette aide s’adresse en priorité aux jeunes sortis du système scolaire sans qualification professionnelle et dont l’objectif est l’accès à un premier niveau de qualification professionnelle.

Organisme à contacter :
– Mission locale pour les personnes de moins de 25 ans
– Pôle Emploi pour les personnes âgées de plus de 25 ans

le congé individuel de formation (CIF)

Il nécessite d’avoir travaillé 24 mois, consécutifs ou non, au cours des 5 dernière années (dont 4 mois, consécutifs ou non, sous contrat de travail à durée déterminée, au cours des 12 derniers mois).
Le congé individuel de formation (CIF) est le droit de s’absenter de son poste de travail pour suivre une formation de son choix. Pour en bénéficier, le salarié doit remplir certaines conditions et présenter sa demande à l’employeur, selon une procédure déterminée. Le salarié peut bénéficier, également sous certaines conditions, d’une prise en charge de sa rémunération et des frais liés au congé de la part de l’organisme paritaire collecteur agréé au titre du CIF (OPACIF) ou encore d’organismes dont la compétence est limitée à une entreprise ou un groupe d’entreprises (AGECIF).

Organisme à contacter :
Les organismes paritaires collecteurs agréés (OPCA) : les organismes tels que l’AFDAS ou UNIFORMATION attribuent des aides aux personnes ayant déjà occupé un emploi.

Le droit individuel à la formation (DIF)

Le droit individuel à la formation (DIF) a pour objectif de permettre à tout salarié de se constituer un crédit d’heures de formation de 20 heures par an, cumulable sur six ans dans la limite de 120 heures. L’initiative d’utiliser les droits à formation ainsi acquis appartient au salarié, mais la mise en oeuvre du DIF requiert l’accord de l’employeur sur le choix de l’action de formation. La formation a lieu hors du temps de travail sauf disposition conventionnelle contraire ; elle est prise en charge par l’employeur selon des modalités particulières. Le DIF étant un droit reconnu au salarié, celui-ci est libre ou non de l’utiliser. S’il décide de ne pas l’utiliser, il ne peut pas demander de compensation financière à son employeur au titre des heures acquises et non utilisées.

Organisme à contacter :
Comme pour le CIF : un OPCA

Le plan de formation AFDAS

Il est accessible aux personnes bénéficiant d’une ancienneté professionnelle d’au moins deux ans ET ayant cumulé, au cours de 24 derniers mois, le nombre minimum de jours ou de cachets suivants :
• pour les artistes interprètes, musiciens : 48
• pour les techniciens du spectacle vivant, metteurs en scène et réalisateurs : 88
• pour les techniciens du cinéma et de l’audiovisuel : 130

Organisme à contacter : AFDAS